Nous contacter Piolet club Genève, Rue Agasse 54, 1208 Genève Le mot du président

LE MOT DU PRESIDENT


1971-2021, nous célébrons les 50 ans du droit de vote des femmes.


Ce n’est pas le seul jubilé que devraient célébrer les alpinistes.


En cette année où Le Piolet a choisi une femme pour devenir sa présidente, j’aimerais rappeler une conquête alpine qui a sombré dans l’oubli : le 22 août 1871, une Anglaise, Lucie Walker, qui avait alors 35 ans, est la première femme à parvenir au sommet du Cervin.

Six ans après la tragédie de la première ascension du Cervin par Edward Whymper, marquée par la mort de quatre alpinistes à la descente, cet exploit allait pourtant subir le sort trop souvent réservé aux femmes dans l’histoire : celui d’une chute vers l'oubli.


Marie-France Hendrikx historienne s’est lancée dans des recherches, mais se heurte à l'omniprésence de la <<masculinité héroïque>>. Les récits de l'ascension de Lucy Walker sont quasi inexistants. Derrière elle, c'est la question de la place des femmes dans la société et de leur invisibilisation par l'histoire qui s'ouvre : relevons que Lucie Walker présida tout de même le Ladies Alpine Club de 1913 à 1915, alors qu’en Suisse le Club Alpin a banni les femmes jusqu’en 1980 !

A Zermatt, les responsables du musée de la station ont eu envie de donner un écho à ces questionnements à travers une exposition qui s'ouvrira le 28 mai : Intitulée « NOUVELLES PERSPECTIVES. Femmes à Zermatt – hier et aujourd’hui », l’exposition se penche sur le rôle des femmes dans le passé et le présent de la station, et par conséquent aussi sur « les questions d’égalité de droits et de traitements entre les hommes et les femmes dans la société actuelle ».


Une historienne, Marie-France Hendrikx, elle-même alpiniste chevronnée, s’est livrée à de sérieuses recherches, mais ne pouvait se contenter de fouiller dans les archives. « Un ami avec qui je vais régulièrement en montagne m'a dit que je devrais refaire l'ascension du Cervin en costume d’époque ».  Elle a relevé le défi, tout est en préparation : il lui faudra grimper en jupe de flanelle et en chaussures à clous… « Je sens que la montagne est prête à m’accueillir … j’y vais avec l’espoir de porter un message, je ne cherche pas la gloire personnelle. »